Stomatite

 

Symptômes :
L’anorexie et l’hypersalivation sont les deux principaux symptômes de stomatite visibles sans examen particulier. A l’inspection de la gueule du spéculum, on observe diverses lésions, plus ou moins graves et plus ou moins étendues selon l’ancienneté de le maladie : en début d’évolution, la stomatite se manifeste par des pétéchies, c'est-à-dire des petites taches sanguinolentes réparties ça et là le long des gencives. En regard de ces traces rouges, on constate généralement un œdème de la muqueuse. Quand la maladie progresse, on distingue nettement des petits abcès gingivaux (chancres) à la base de certaines dents, puis une nécrose des tissus pouvant aller jusqu’à la destruction osseuse des mandibules et des maxillaires.

Causes :
La stomatite infectieuse est généralement favorisé par une diminution momentanée des défenses immunitaires de l’animal, résultant souvent d’un stress inhérent à des nouvelles conditions de maintenance défectueuses : surpopulation, température trop basse, manipulations trop fréquentes, malnutrition, etc. …Elle peut être aussi secondaire à une abrasion rostrale contre les parois du terrarium ou à des traumatismes de la muqueuse buccal. Les agents pathogènes qui déclenchent cette maladie sont des germes opportunistes qui, bien que faisant partie de la flore habituelle de la cavité buccale, évoluent, se multiplient et exercent un pouvoir toxique sur un terrain fragilisé par un mauvais état général.

Traitement :
Le traitement de la stomatite dépend de son degré de sévérité : prise à temps, elle peut être traitée par de simples applications quotidiennes au pinceau d’un antiseptique buccal (ex : extril,…) et par une augmentation de 2- 3 °C de la température du terrarium. La cause de l’immunosuppression ou de la maladie sous-jacente ayant conduit à la stomatite doit être aussi recherchée et corrigée. Dans les cas les plus avancés, en plus de ces premières mesures, une antibiothérapie doit être instaurée par voie générale. Les abcès buccaux doivent être curetés puis flushés au sérum physiologique tiède en inclinant la tête du lézard vers le bas pour éviter les fausses déglutitions.

Prévention :
La meilleure prévention de la stomatite consiste à respecter au mieux les besoins propres à chaque espèce et à éviter tout risque de traumatisme buccal (morsures, abrasions rostrales, ….)

 
 

Website counter referencement